Guide des restaurants halal à Paris et dans toute la France - Actus Hallal

L’islam et les musulmans de France

L’Islam est la 2ème religion de France et une des plus importantes spiritualités du monde. Après plusieurs décennies de vie commune on peut se poser des questions sur la manière dont la France et l’Islam s’acceptent aujourd’hui, comment un musulman vit son civisme et sa francité sans renoncement identitaire aucune et enfin comment cette religion âgée de 14 siècles aborde la modernité et les institutions laïques dans notre pays.

Si l’image de l’Islam a été quelque peu assombrie ces derniers temps par le développement d’un terrorisme et d’une violence qui revendiquent son nom comme prétexte à l’inacceptable, une nouvelle réflexion s’impose aujourd’hui pour clarifier une meilleure perception des valeurs spirituelles et morales prônées par l’Islam.

Quant aux musulmans de France, quelle est leur situation, leur devenir, comment vivre leur religion ? Un intellectuel, M. Ali Mérad leur assignait dans un de ses écrits un double devoir :

  • un devoir de fidélité à la doctrine et à l’enseignement de l’Islam,
  • un devoir d’exemplarité dans le comportement et l’application des principes en tant que minorité

Pour Monsieur Laroui : les musulmans ne peuvent se contenter de vivre enfermés dans leurs principes et encore moins de les imposer aux autres… »

MAIS QU’EST CE QUE L’ISLAM ?

L’Islam, religion monothéiste de la tradition abrahamique est à la fois un dogme, une réalité humaine, une civilisation, une loi. C’est une religion qui a forgé une communauté, édifié une spiritualité, crée une civilisation ayant son art, sa culture, sa philosophie, son apport humaniste et scientifique pour l’humanité toute entière.

Etymologiquement le mot Islam signifie en arabe : se livrer, donc se livrer à Dieu, s’abandonner à sa Volonté toute Puissante. Il dérive du mot Salam qui veut dire la Paix, la Sécurité, la Protection de tous les hommes. Paix est un Nom de Dieu. Le message de Paix et d’espérance s’exprime dans l’Islam comme une exigence de la Foi. Le mot paix – as salam – est la demeure des bienheureux et un bienfait pour l’humanité.

Le Coran enseigne (22-40) : « Si Dieu ne repoussait pas certains hommes par d’autres, les Ermitages seraient démolis ainsi que les Synagogues et les Mosquées où le Nom de Dieu est fréquemment invoqué ».

Pour les musulmans la tolérance, la Paix sont en même temps un droit des hommes et un devoir des croyants : « Nul n’est musulman s’il n’est tolérant ».

Le Coran dit : « Invite les gens sur la voie de Ton Seigneur par la sagesse et la bonne exhortation et ne discute (avec les Gens de l’Ecriture) que de la manière la plus courtoise ».

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté » dit le Coran. Dieu a créé le genre humain dans sa diversité comme un enrichissement et un signe de sa Tout-Puissance et non comme un signal de violence ou de divisions.

La foi musulmane consiste à croire en un Dieu Unique et en la mission de son Envoyé (Muhammad) qu’Il a choisi pour la transmission de Son message, le Coran. Ce message universel et permanent de liberté et d’égalité de fraternité, de charité et de Paix prône un monothéisme intransigeant. Il s’inscrit dans l’ordre des Ecritures révélées à Abraham, à Moïse, à Jésus afin de confirmer et perpétuer leur enseignement, et de guider les hommes vers la transcendance de Dieu.

Il y a un an la Mosquée de Paris publiait une Charte du Culte Musulman1, qui rendait compte de la manière dont la pratique de l’Islam est possible en conformité avec les Lois de la République. Notre communauté représente un peu plus de 4 millions de personnes installées sur le territoire français depuis de nombreuses années. Avant l’indépendance des pays du Maghreb, notamment de l’Algérie en 1962, quelques centaines de milliers de travailleurs peuplaient les banlieues des grandes villes et formaient le gros des ouvriers dans les usines, le bâtiment, les bassins miniers ou de quelques emplois subalternes. Certes les grands conflits nationaux avaient, dès le 19ème siècle amené en France de nombreux combattants musulmans avec un pic de participation exceptionnelle à Verdun en 1916, à Cassino en 1943 sans oublier les combats de l’Est en 1870, en Crimée (1856), au Mexique, en Indochine, en Orient etc. Ces faits ont établi une légitimité née du sang versé et de la fraternité d’armes, très vivaces dans les milieux des combattants des deux guerres. Avec ceux là des milliers de musulmans repliés d’Algérie allaient s’établir en France dans des conditions souvent dramatiques, notamment dans le midi.

A partir de 1962 la France devint le point d’appel puissant d’une immigration nécessaire à une économie en plein essor caractérisant les trente années glorieuses de l’expansion.

C’est en 1975 que la Loi sur le regroupement familial allait favoriser l’implantation durable de familles nombreuses qui se surajoutaient aux précédents rapatriements. Dès 1980 on comptait déjà plus de 2 millions de musulmans dans notre pays et l’Islam était de loin la 2ème religion française. La Loi de 1981 permettait aux non-français de bénéficier de la Loi de 1901 sur les associations, qui facilitait l’ouverture d’un grand nombre de lieux de cultes avec tous les problèmes et les difficultés que l’on sait.

Aujourd’hui de graves questions se posent à l’Islam de France au moment où la crise économique en France et dans le monde fait peser sur l’identité, sur la cohésion nationale un certain nombre craintes réelles ou supposées qu’il urge d’aborder.

En effet il est plus qu’important que la communauté musulmane de France prenne conscience qu’elle fait intégralement partie d’une communauté encore plus vaste qui est la Nation Française.

Au surplus notre système constitutionnel s’il intègre les individus ne reconnaît pas les communautés pour le plus grand bien de la cohésion nationale dont nos Présidents de la République sont les premiers gardiens et les premiers garants. C’est la volonté du peuple français, et tous les musulmans français ou non, vivant sur ce sol doivent se pénétrer d’un minimum de principes et de lois nés de l’histoire et de la pensée philosophique française.

 ¹Présentée le 10 Janvier 1995 à Monsieur Charles PASQUA, Ministre de l’Intérieur Chargé des cultes.

Eduquons nos jeunes et les générations diverses que nous formons à la lecture claire et nette des droits et des devoirs du citoyen quelle que soit son origine ou sa religion s’il veut bénéficier des mêmes responsabilités et des avantages du civisme et de son insertion dans le tissu social.

Au fond que dit la laïcité ? Sans dénier aux religions la place et la réalité qui est la leur, elle insiste essentiellement sur l’éminence du pouvoir de l’Etat et de ses droits par dessus toute autre considération qui ne lui reconnaîtrait pas sa primauté en tant qu’instance supérieure de la société, fondant la souveraineté nationale laïque par son indépendance affirmée vis à vis de « toute autorité qui n’est pas reconnue par l’ensemble de la Nation, afin d’être impartiale vis à vis des membres de la communauté nationale (M. Schumann, 1946).

C’est ainsi : l’Etat-Nation est la valeur la plus haute affirmée au cours des siècles de l’histoire de France et elle s’est formalisée concrètement par la Loi de 1905 dite de séparation de l’Etat et des cultes.

La liberté religieuse entre dans la constitution de la 5ème République. Mais l’Etat ne reconnaît ni ne finance l’organisation de la pratique religieuse laissée libre aux familles spirituelles sous la seule réserve de l’ordre public et de la morale.

L’Islam qui prône l’ordre et la vertu est donc tout à fait qualifié pour faire le plus honorablement partie des grands cultes de la France d’aujourd’hui.

Le Coran dit : S. III – 104 : « Que soit formée de vous une communauté qui appelle au Bien, recommande la bonne action et réprouve ce qui est répréhensible. Ceux qui agissent ainsi seront les bienheureux ».

Cette injonction morale est explicite. Pour être un bon musulman, le croyant doit cultiver le bien et le répandre autour de lui. Eduquer ses enfants dans le respect d’autrui, le respect du voisin, le respect de l’environnement social, cela signifie leur inculquer des règles morales de la convivialité et la mise en garde formelle contre les dérives de la délinquance, des tentations de la toxicomanie ou les dérèglements de la violence, toutes condamnés par l’Islam.

Le Coran dit : S. II – 142 : « Nous avons également fait de vous une communauté du juste milieu afin que vous témoigniez des hommes et que l’Envoyé témoigne de vous ».

Ce verset fixe de manière décisive et lumineuse le devoir social et moral de la communauté des croyants qui doit être celle de la modération et de la mesure en tout, celle qui s’éloigne des extrêmes, des extrémismes et des excès du fanatisme. Communauté du juste milieu, elle doit cultiver avant tout la réflexion, la raison, la science et la connaissance. Cheikh M. Abdou écrivait au début de ce siècle dans sa « Rissalat-at-Tawhid » : « L’Islam a libéré l’intelligence de toute croyance fondée sur l’autorité ou le suivisme aveugle (Taqlid). Il lui rendit sa complète souveraineté dans laquelle elle doit régner par son jugement et sa sagesse (traité de l’Unité).

C’est en effet dans ce jugement et cette sagesse que les savants de l’Islam puisèrent leur génie qui permit le bond scientifique si prodigieux pour tout l’humanité et l’essor de la civilisation arabe dans tous les domaines :

Astronomie avec Al Batani le Ptolémée arabe (880-921 : (Scientia Stellarum).

Mathématiques avec Al Khawarismi dit « le Chorasmien » – (Trigonométrie).

Physique : Al Hazan (Hcl, S04 H2) Al-Gorithme, Algèbre

Sc. Naturelles : Al Biruni Médecine : Avicenne, Ruzès

Philosophie aristotélicienne : Averroes, Al Farabi Chirurgie : Abul Qasim

Sciences religieuses : Al Ghazali fondateur de la   scholastique…

Ainsi l’Islam de France doit et en peut être qu’ouvert à la connaissance, à la rationalité, au progrès et à la culture préparant l’avenir et l’épanouissement de ses futures générations : par la foi sincère éclairée par la science et la   connaissance.

Pour affronter les défis que rencontre l’Islam dans le monde d’aujourd’hui, l’effort individuel de chacun est requis pour le progrès collectif. C’est aussi un article de la foi qui se base sur le verset coranique suivant :

S. XIII. V. 11 : « En vérité Dieu ne change rien d’une communauté, tant que chaque individu qui la compose n’aura changé en lui-même ».

L’Islam de France, se confronte aujourd’hui à de grandes mutations : laïcité, modernité, fondamentalisme, le statut de la femme et à de grands risques qui ont pour noms, Ignorance, Intolérance, Fanatisme. Ce qui implique également des attitudes nouvelles et une approche originale des musulmans de France qui vivent intensément la prise de conscience de leur identité, de leur culture mais aussi du monde qui les entoure.

A notre communauté qui n’a point démérité durant les épreuves et les événements de ces dernières années qui lui ont valu le respect pour sa vigilance, sa dignité et sa responsabilité, nous lançons cet appel fraternel au civisme, à l’éducation des jeunes générations au respect des valeurs ethniques et morales de l’Islam et au respect du cadre national dans lequel nous vivons. Pour consolider ces acquits et ses droits à la convivance, la communauté doit déployer tous ses efforts pour éradiquer les fléaux sociaux qui la menacent et les tromperies sur la religion qui dériveraient sur la violence ; c’est un appel à la Paix, au respect d’autrui, à la vie, au droit des gens. Oui un Islam de France pacifique et civique est possible.

Le Coran dit : S. 60 – 8 : « Dieu vous incite à être justes et bons envers ceux qui ne vous attaquent point pour votre foi et ne vous chassent pas de vos foyers. Dieu est avec les Justes! »

Le Prophète de l’Islam (SAWS) dans un Hadith rapporté par Abou Daoud dit : « Soyez modestes et humbles ! qu’aucun homme n’agresse un autre homme et que nul ne se vante auprès d’un autre ! » D’ailleurs le Coran (S. X – 99) rappelle :

« Si ton Seigneur l’avait voulu, tous les êtres vivants sur terre seraient musulmans ! Vas-tu contraindre tous les Hommes à croire (dans l’Islam) ? »

L’Islam respecte les autres cultes et fait de la Tolérance la vertu cardinale du musulman. Virgil Gheorgin, dans sa biographie du Prophète de l’Islam écrit : « Nul ne fût plus tolérant que le Prophète Mohammed ! » (SAWS).

Coran II – 136 : « Dites, nous croyons en Dieu, à ce qui a été envoyé d’en haut vers nous à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob, aux 12 tribus – Nous croyons aux livres saints envoyés à Moïse, à Jésus et aux Livres remis aux Prophètes par leur Seigneur – Nous ne faisons aucune différence entre les Prophètes et nous nous en remettons à Dieu ».

Coran II – 134 : « Il est dit : Soyez Juifs ou Chrétiens et vous serez sur le bon chemin. Dites : Nous sommes de la religion d’Abraham vrai croyant qui n’était point du nombre des idolâtres ».

Coran III – 199 : « Parmi les Juifs et les Chrétiens il en est qui croient en Dieu, aux livres saints, à ce qui a été révélé à vous et à eux, humbles devant leur Seigneur et qui ne vendent point ses versets à vil prix ! »

Coran V – 19 : « O enfants d’Israel, rappelez-vous le Bienfait d’Allah qui a désigné parmi vous des Prophètes et qu’il a fait de vous des rois. Il vous a comblés de ce qu’il n’a donné à nul autre au monde ! »

La France d’aujourd’hui s’enrichit de ses diverses communautés culturelles tout autant que notre humanité est riche en sa diversité. Construisons dans un effort commun l’édifice d’ensembles de cette richesse. Améliorons notre connaissance réciproque par le Dialogue et la Tolérance enfin acceptons-nous les uns les autres dans nos cultures diverses et religions en bannissant la violence, l’intolérance, l’exclusion, le dévoiement de la religion, afin de réaliser l’unité et la Paix du peuple de France.

Le projet poursuivi par la Mosquée de Paris est de favoriser l’émergence d’un renouveau de l’Islam en France pour de vrais citoyens et de bons musulmans car seul un Islam de Tolérance et de Paix est bon pour la France.

Dr. Dalil BOUBAKEUR : Recteur de l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

©Top Halal : reproduction et diffusion réservés. Top-Halal.fr est un site créé par Younès® ------------------> Mentions Légales